L'Insoumis

L'insoumis

Lundi 20 mars à 22h50
Réalisation
Alain Cavalier
Synopsis
Non sans panache, Thomas combat en Algérie avec la Légion étrangère. Mais, désireux de retrouver sa liberté, le jeune Luxembourgeois déserte et se réfugie à Alger, où le rejoint son ancien lieutenant. Engagé récemment auprès de l'OAS, celui-ci lui propose une mission délicate : enlever une avocate française venue défendre des militants indépendantistes. Thomas accepte, plus par appât du gain – il veut rentrer chez lui – que par réelle conviction politique. Mais pendant la séquestration, l'ancien soldat ne reste pas insensible à la souffrance de l'avocate, soumise à la torture de la soif… Engrenage fatal Sorti deux ans après la fin de la guerre d'Algérie, le deuxième film d'Alain Cavalier fut l'un des rares à évoquer "les événements", selon le terme de l'époque. Même s'il ne prend pas parti, usant du conflit comme toile de fonds, l'auteur du Combat dans l'île dérangea l'establishment, soucieuse de ne pas raviver une plaie encore ouverte. Son film fut interdit puis amputé, notamment parce qu'une avocate, elle aussi séquestrée, se reconnut dans le personnage de Dominique Servet – et refusa l'image de femme volage. Plus d'un demi-siècle plus tard, alors que la guerre d'Algérie reste taboue, L'insoumis n'a rien perdu de ses qualités de film noir percutant et racé, dont les deux héros sont pris au piège d'un engrenage fatal. Face à une Lea Massari au charme envoûtant, Alain Delon fascine en homme traqué, à la fois individualiste et manipulateur, mais touchant dans son désir de retrouver sa maison familiale et sa petite fille, loin de la folie du monde. Une composition magnétique.