Berlinale 2017

«Chemin de croix» de Dietrich Brüggemann - A revoir pendant 7 jours

Trois bonnes raisons de voir «Chemin de croix» de Dietrich Brüggemann

 

 

Non loin de Stuttgart, la famille Göttler élève ses quatre enfants dans la foi de la congrégation catholique saint Paulus, dont les préceptes intégristes rejettent l’"hérésie" prônée par le Vatican depuis les années 1960. Maria, l’aînée, s’apprête à faire sa confirmation, pour devenir soldat du Christ en lutte contre les forces du Malin. À 14 ans, fervente croyante, elle fait de cette mission un sacerdoce. Mais entre l’éducation sévère prodiguée par sa mère et les exhortations de son directeur de conscience, le père Weber, à résister aux tentations sataniques de la vie moderne, l'adolescente est aussi confrontée aux affres et aux contradictions de la puberté. Isolée de ses camarades de classe en raison de son intransigeance, elle se fanatise peu à peu, au risque de se jeter à corps perdu dans une mystique du sacrifice.

Passion

En quatorze tableaux – plans-séquences au cadrage fixe et à la composition dépouillée – inspirés par les stations successives de la Passion, Dietrich Brüggemann donne corps au carcan étouffant qui enferme sa jeune héroïne, littéralement torturée par l’éducation qui lui est infligée. Le réalisateur, qui a écrit le scénario avec sa sœur Anna, s’appuie sur sa propre expérience : il a côtoyé dans sa jeunesse des fidèles de la Fraternité Saint-Pie-X, qui lui ont inspiré la congrégation fictive de son film. Chemin de croix révèle aussi le talent subtil de sa jeune interprète, Lea von Acken, dans un éblouissant premier rôle.

Rencontre avec le réalisateur et une partie de l'équipe du film

 

 

 

Générique

Costumes :Bettina Marx
Décors / Bauten :Klaus-Peter Platten
Image :Alexander Sass
Montage :Vincent Assmann
Production :UFA Fiction Produktion, SWR, ARTE, cine plus Filmproduktion GmbH
Producteur/-trice :Jochen Laube
Réalisation :Dietrich Brüggemann
Chargé(e) de programme :Stefanie Groß, Barbara Häbe
Scénario :Dietrich Brüggemann, Anna Brüggemann
Son :Jacob Ilgner

Avec : Lea von Acken (Maria), Florian Stetter (Père Weber), Michael Kamp (le père), Franziska Weisz (la mère), Lucie Aron (Bernadette), Moritz Knapp (Christian), Georg Wesch (Thomas), Chiara Palmeri (Katharina), Linus Fluhr (Johannes)

Pays :Allemagne

Année :2013

Interview mit Dietrich und Anna Brüggemann:

 

 

Stab und Besetzung

Deutschland 2013
Regie: Dietrich Brüggemann
Drehbuch: Dietrich Brüggemann, Anna Brüggemann
Kamera: Alexander Sass
Kostüme: Bettina Marx
Redaktion: Stefanie Groß, Barbara Häbe
Schnitt: Vincent Assmann
Produktion: UFA Fiction Produktion, SWR, ARTE, cine plus Filmproduktion GmbH
Produzent: Jochen Laube
Ton: Jacob Ilgner
Bauten: Klaus-Peter Platten
Mit: Lea von Acken (Maria), Florian Stetter (Pater Weber), Michael Kamp (Vater), Franziska Weisz (Mutter), Lucie Aron (Bernadette), Moritz Knapp (Christian), Georg Wesch (Thomas), Chiara Palmeri (Katharina), Linus Fluhr (Johannes)