disponible jusqu'au 16 juin 2017

«Une tête disparaît» de Franck Dion

057396-000_nichtmehrganzda_02.jpg
(Une tête disparaît)
Une tête disparaît Jacqueline, une vieille dame qui n’a plus toute sa tête, décide de partir en vacance toute seule... Une tête disparaît

« Qui êtes-vous ? ». Cette phrase anodine prend un tout autre sens quand c’est un parent qui s’adresse à son propre enfant. Outre la tristesse et l’angoisse de voir l’aîné s’enfoncer dans la maladie, les repères affectifs volent en éclats, annonçant la disparition progressive de l’être aimé. Aux yeux de la personne malade, ce sont les proches qui changent d’identité ou deviennent des étrangers. Son univers se modifie, sa perception s’altère au profit de visions mêlant fantasmes, souvenirs et réalité. Il en découle une relation surréaliste, cruelle et parfois violente, où s’entremêlent la farce et la tragédie.

Franck Dion est né en 1970 à Versailles. A l’issue du secondaire, il suit des cours de théâtre à l’American Center d’Aix-en-Provence et au Théâtre de l’Archet. Dans le même temps, il apprend la peinture et le dessin en autodidacte. Il travaille pour des maisons d’édition et des journaux, il fabrique des décors de théâtre et conçoit des animations pour des documentaires d’auteur. En 2004, il réalise son premier film d’animation, L’inventaire fantôme. Quatre ans plus tard suit Monsieur Cok, présenté à de nombreux festivals dont Sundance et, en 2012, Edmond était un âne.

Rencontre avec le réalisateur Franck Dion, qui nous a aussi livré une superbe réinterprétation du "Pianiste" de Roman Polanski version Short Cuts !

Une tête disparaît
France, Canada – Franck Dion – 9’04 – 2016 – Animation – Couleur

Scénario, graphisme, montage et réalisation : Franck Dion
Voix française : Florence Desalme
Voix anglaises : Jeannie Walker, Kathleen Fee
Animation : Gilles Cuvelier, Gabriel Jacquel, Nicolas Trotignon, Franck Dion
Musique originale, producteur délégué à la musique : Pierre Caillet
Conception sonore : Pierre Yves Drapeau
Mixage : Serge Boivin (ONF / NFB)
Coproduction : Papy3D Productions, l'Office national du film du Canada, ARTE France
Site web
Diffusé le 17 juin