Cinéma muet

«La femme que l'on désire» de Kurt Bernhardt

Synopsis

Pour parer à la faillite de l’usine de ses parents, le jeune Henri Leblanc (Uno Henning) épouse une femme riche qui apporte sa fortune en dot. Mais les rêves de bonheur s’envolent dès le voyage de noces : dans le train, Henri, un peu benêt, tombe sous le charme de la mystérieuse Stascha (Marlene Dietrich) qui implore son aide. Il est loin de se douter que cette jeune femme est liée par un crime à un homme, le sinistre Dr. Karoff (Fritz Kortner) qui, au fil de l’intrigue, devient de plus en plus effrayant. Henri s’enfuit à Cannes avec l’ensorcelante Stascha. C’est le début d’une relation à trois sur fond de drame.
 

Autour du film

Dans le dernier film muet de Kurt Bernhardt, Marlene Dietrich était, à 28 ans, encore à l’aube de la carrière internationale qui allait faire d’elle une icône. Quelques années après ce tournage, Kurt Bernhardt émigre en France puis en Amérique, où il prendra le prénom de Curtis. Il laissera une filmographie riche en mélodrames. Lorsque l’ère du muet touche à sa fin, Marlene Dietrich est une actrice connue en Allemagne. Depuis Caprices de femme (1923), une comédie historique du réalisateur Georg Jacoby, elle a joué dans une vingtaine de films comme Madame ne veut pas d'enfant (1926), Café electric (1927) ou encore Je baise votre main, Madame (1928). Uno Henning, né en Suède, est un acteur fort apprécié à l’époque. Il a fait ses débuts en Allemagne dans le film L'Amour de Jeanne Ney (D 1927, G. W. Pabst) où il incarne un fringant bolchevique. En 1929, il tourne également dans un film britannique qui s’exportera bien : A Cottage on Dartmoor de Anthony Asquith. Fritz Kortner est déjà une légende, au théâtre autant qu’au cinéma. Jusqu’en 1929, il joue dans près de 80 films en 14 ans à peine. Avec Rudolf Klein-Rogge, il est un des acteurs excentriques les plus populaires et les plus sombres [Loulou (1928), Les mains d’Orlac (1924), Le montreur d’ombres (1923), Escalier de service (1921), Les Frères Karamazov (1929) et Beethoven (1918)].

 

Générique

Allemagne 1929 – Durée : 81 minutes
Réalisation : Kurt Bernhardt
Scénario : Ladislaus Vajda d’après un livre de Max Brod
Photographie : Hans Scheib, Curt Courant
Production : Terra-Film
Sortie en salles : le 28 avril 1929 en Allemagne
Restauration : Fondation Friedrich-Wilhelm-Murnau
Durée de la version restaurée : 2212m = 81 minutes (24 fps)
Musique (2014) : Marcel Schumacher

Acteurs principaux

Stascha : Marlene Dietrich
Dr. Karoff : Fritz Kortner
Frau Leblanc : Frida Richard
Charles Leblanc : Oskar Sima
Henri Leblanc : Uno Henning
Le vieux Poitrier : Karl Etlinger
Angèle, la fille de Poitrier : Edith Edwards
Phillipp, le serviteur de Leblanc : Bruno Ziener