Printemps du polar

"Compartiment tueurs" de Costa-Gavras - Mercredi 15 mars à 20h55

Compartiment tueurs

Rencontre avec Costa-Gavras

"Compartiment Tueurs" : Rencontre avec Costa-Gavras
"Compartiment Tueurs" : Rencontre avec Costa-Gavras "Quand la censure a lu le scénario, le film a été interdit en l'état"

 

Compartiment tueurs (1965) est l’adaptation du premier roman policier de Jean-Baptiste Rossi, publié en 1962 sous le pseudonyme de Sébastien Japrisot.

Le film de Costa-Gavras respecte les règles du « whodunit » : une enquête policière permet aux spectateurs de douter de l’innocence de plusieurs personnages, jusqu’à la révélation surprise du véritable criminel. Mais le déroulement de l’intrigue est anticonformiste, avec l’insertion de deux chapitres en voix-off dédiés à deux des voyageurs du wagon couchette, suspects potentiels et figures pathétiques auxquels le film s’intéresse particulièrement.
Ces digressions constitueraient presque deux courts métrages indépendants à l’intérieur du récit, sur le thème de la solitude, de la frustration sexuelle et du dégoût de soi, et offrent à Simone Signoret et surtout Michel Piccoli, hallucinant, l’opportunité de performances mémorables.

Mené à un rythme trépidant, truffé d’humour et de trouvailles visuelles qui dénotent avec la routine du polar français, Compartiment tueurs ouvre une troisième voie qui l’éloigne autant du film noir américain que de la « Qualité française ». Avec son Cinémascope spectaculaire, son noir et blanc contrasté, sa gestion virtuose d’espaces confinés où s’entassent acteurs et objets, ses déformations visuelles, ses images mentales, le film de Costa-Gavras évoque le baroquisme de Welles période européenne. Il n’est pas non plus impossible d’envisager Compartiment tueurs comme un cousin français du « giallo » à l’italienne, ces films criminels retors mettant en scène des machinations perverses et des meurtres brutaux. Après Mario Bava et avant Dario Argento et consorts, Compartiment tueurs possède des points communs avec le « giallo », tels que l’humour noir et la virtuosité formelle. Cette silhouette sanglée dans un manteau de cuir noir, ce tueur aux méthodes brutales, ces gros plans en inserts et ces éclairs de violence surréelle dans la grisaille urbaine ont dû taper dans l’œil du critique et cinéphile Dario Argento. Sous ses aspects d’exercice de style survolté Compartiment tueurs laisse apercevoir des préoccupations politiques, à peine voilées par la censure gaulliste et les conventions du genre. L’identité de(s) criminel(s) n’est pas fortuite et renvoie aux fantômes du colonialisme et du fascisme dans la société française.

Olivier Père

 

En DVD Costa-Gavras - L'intégrale volume 1

 

Générique

 

Scénario :Costa-Gavras

Auteur :Jean-Baptiste Rossi alias Sébastien Japrisot

Image :Jean Tournier

Montage :Christian Gaudin

Musique :Michel Magne

Production :PECF

Producteur/-trice :Julien Derode

Réalisation :Costa-Gavras

Avec : Yves Montand
Simone Signoret
Michel Piccoli
Jacques Perrin
Charles Denner
Catherine Allégret
Pascale Roberts
Paul Pavel

Pays :France

Année :1965