Magazines du cinéma

Blow up est en vacances !

edito.jpg

Voici la 339ème édition de Blow up, et la dernière de la saison !

En effet, l’école est finie, les vacances se profilent à l’horizon, bref l’été est là et bien là. Et cela nous a inspiré un dernier petit Top 5 des familles consacré, vous l’avez deviné, à l’été au cinéma. Plages, balades en montagnes, farniente dans la chaleur des grandes villes, c’est fou le nombre de films qui se déroulent pendant cette saison de La Grande Bellezza à Un été 42, d’Eté japonais à L’Été meurtrier en passant par À nos amours ou La Piscine. De quoi proposer un dernier petit classement avant de partir en vacances.

Également cette semaine, histoire de bien finir la saison, une chronique d’Alexandre Vuillaume-Tylski sur les génériques de Roger Corman. En effet, le Pape de la série B vient de sortir ses mémoires aux Editions Capricci et on peut redécouvrir l’un de ses plus célèbres films en salles depuis peu, The Intruder. De quoi donc questionner ses génériques de La Chute de la maison Usher à Mitraillette Kelly en passant par La Petite boutique des horreurs.

Enfin, une fin de saison ne serait pas tout à fait ce qu’elle est sans notre cher Trufo et sa chronique d’Introuvables. Cette semaine : le méconnu Aphrodite avec l’éternelle Valérie Kaprisky. Vous vous en rappelez ?

Voilà, cette saison 2017-2018 faite de Top 5, de bios express, de C’est quoi ?, de revisionnage express, de collisions mais aussi de montages de Johanna Vaude, de génériques de films vus par Alexandre Vuillaume-Tylski, de lettres de Laetitia Masson, de BO de films vues par Thierry Jousse, d’Introuvables truffaldien, de Face à l’Histoire de Frédéric Bas ou encore de questionnaires cinéphiles et de cartes blanches à Dominique Gonzalez-Foerster, Benoît Forgeard ou Sébastien Betbéder s’achève. Rendez-vous le mercredi 5 septembre pour une nouvelle édition de Blow up, la 340ème, qui sera faite de bruits et de fureur après un été torride de chez torride.

 

Bonnes vacances à tous ! Désinvoltes et l’air de rien, as usual…

 

Luc Lagier